Victoire collective

« Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre ; et ses mains restèrent fermes, jusqu’au coucher du soleil » (Exode 17.12).

Malheur à ceux qui croisaient la route des Amalécites, ces féroces « pirates du désert ».
Et justement, ce jour-là, les Amalécites foncent vers leur nouvelle proie, les Israélites, des esclaves fugitifs qui n’ont pas l’habitude de combattre. Ils vont n’en faire qu’une bouchée !
Que faire ? Heureusement, Moïse en a vu d’autres. Il charge Josué de rassembler des hommes et d’aller combattre Amalek. De son côté, il gravit la colline et intercède pour les combattants israélites, les mains levées vers le ciel. Hélas, ses bras se fatiguent, et dès qu’il les abaisse, les Amalécites reprennent l’avantage ! Alors Aaron et Hur font asseoir Moïse sur une grosse pierre et lui soutiennent fermement les mains. Ainsi, le patriarche peut maintenir les bras levés jusqu’au crépuscule et les Amalécites sont totalement vaincus.

Cette touchante histoire nous parle de coopération, car si Josué avait besoin des autres combattants, ces derniers comptaient sur lui pour les diriger ; tous dépendaient de l’intercession de Moïse, qui n’aurait pas pu tenir bon sans ses deux précieux collaborateurs !
Où vous situez-vous ? Peut-être dans les rangs des combattants anonymes ? Dans ce cas, vous vous lassez peut-être de combattre dans l’ombre. Vous avez l’impression de ne pas compter pour grand-chose. Personne ne connaît votre nom, nul ne remarque vos efforts… Sachez que votre rôle est indispensable, et que si vous avez l’impression de n’être qu’une goutte d’eau dans l’océan, l’océan n’est composé que d’une multitude de gouttes d’eau !

Ou bien vous êtes à l’arrière-garde, comme Moïse. Votre santé est défaillante, vous êtes âgé(e), vous regrettez de ne plus être dans le feu de l’action. Dans ce cas, considérez le rôle crucial que Moïse a joué, et intercédez comme il l’a fait. Vous ne voyez pas le combat de vos yeux, mais il fait rage dans les lieux célestes, et votre rôle peut être aussi déterminant que l’a été celui du patriarche !
À moins que, comme Hur et Aaron, vous ne soyez chargé de soutenir le serviteur de Dieu ? C’est grâce à leurs efforts qu’il a pu tenir ferme. Vos égards pour lui, votre soutien lui sont indispensables !

Ma prière de ce jour :

Seigneur, aide-moi à tenir mon rôle, quel qu’il soit. C’est toi qui as choisi ma mission et je veux tenir bon avec ton aide. Montre-moi quelle place tu veux que j’occupe dans le combat et fais de nous tous des vainqueurs !

Aline Neuhauser

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *