Raison d’être des ministères

« Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte… non pour un gain sordide… non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. » (1 Pierre 5.2/3)

La raison d’être des ministères n’est pas de dominer le troupeau, mais d’amener chaque croyant à entrer dans son service. Or, souvent, les mêmes erreurs ont été commises par les responsables spirituels, aussi bien dans l’Ancienne Alliance que dans la Nouvelle.
En établissant une alliance avec Israël, au travers de Moïse, Dieu dit que tout ce peuple a été choisi pour être une nation à part : « Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m’appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi ; vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte » (Exode 19.6).

Le projet de Dieu est clairement annoncé. Il désirait que toute la nation soit mise à part pour le servir et pour révéler sa gloire au milieu des nations. Quelle devait être la grande différence entre Israël et les nations voisines ? Dans les nations voisines, il y avait des prêtres qui servaient d’intermédiaires entre les peuples et leurs faux dieux. Par exemple, les prêtres de Baal et d’Astarté sont souvent cités dans la Bible. Les peuples n’avaient de rapport avec leurs divinités que par l’intermédiaire de la caste des prêtres initiés. Or, pour son peuple, Dieu désire établir une relation différente, il désire que tout un chacun, dans la nation d’Israël, soit un sacrificateur. Il désire être servi par tous. La tribu de Lévi, mise à part, devait être la tribu qui permettrait à tous, de rentrer dans leur destinée : « En ce temps-là, l’Eternel sépara la tribu de Lévi, et lui ordonna de porter l’arche de l’alliance de l’Eternel… Maintenant, Israël, que demande de toi l’Eternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Eternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme » (Deutéronome 10.8/12).

Notez bien ce qui est écrit : « les sacrificateurs devaient bénir le peuple pour que le peuple serve l’Eternel. » Malheureusement les sacrificateurs ont imité les prêtres des autres nations, ils ont joué le rôle d’intermédiaires entre Dieu et le peuple, et le peuple n’est pas entré dans sa vocation.
Dans la nouvelle Alliance, Dieu désire, encore une fois, être servi par tous ceux qui croient en Jésus. (Apocalypse 1.6) : « qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ».

Ma prière pour ce jour :

Seigneur, que tous ceux qui te servent entrent dans leur vocation première ; être au service des croyants, en étant des modèles, pour les aider à entrer dans leur propre ministère. Amen !

Paul Calzada

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *