LA PAROLE EST EFFICACE

« Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée à double tranchants… elle juge les sentiments et les pensées du cœur » (Hébreux 4.12).

Au début du XXe siècle, Frank Novack, fut le premier aumônier de prison aux USA. Auparavant, il avait été lui-même un criminel.
Alors qu’il avait été condamné à vingt ans de prison, et enfermé au pénitencier de Washington, on lui remit un Nouveau Testament en Hongrois, sa langue maternelle. Ce Nouveau Testament avait appartenu à un gardien de prison qui l’avait laissé à la disposition des prisonniers.

Lorsque Frank reçut ce Nouveau Testament, il comprit que c’était un livre religieux et, comme il était né dans une famille catholique, par superstition, il fit le vœu de le lire à genoux, trois fois.
Sa cellule ne recevait qu’un tout petit rayon de lumière, pas plus large qu’un billet de cinq euros, et c’est à la lueur de cette faible clarté qu’il lut trois fois le Nouveau Testament. Il lui fallut trois ans pour accomplir son vœu. Cette lecture avait petit à petit transpercé son cœur, elle l’avait amené à prendre conscience de son péché, mais également du pardon qui lui était offert au travers du sacrifice de Christ. Trois mois après avoir fini sa lecture, il accepta Christ comme son Sauveur. Dès lors il consacra sa vie à apporter le message du salut aux prisonniers.

Au travers de son ministère d’aumônier, des milliers de prisonniers se convertirent, et, en sortant de prison, ils furent des citoyens honnêtes et des chrétiens engagés.
Oui, la Parole de Dieu est une épée qui vient pourfendre le pouvoir du péché. Elle dévoile les sentiments et les pensées du cœur, non pour écraser les pécheurs mais pour les libérer du péché.

A l’époque où l’église catholique interdisait aux fidèles de lire la Bible, un prêtre reprenait sévèrement une jeune fille, qui la lisait avec son frère, depuis quelque temps.
Elle lui répondit : « Voyez-vous, auparavant mon frère était un paresseux, dépensier et souvent ivre. Depuis qu’il a commencé à lire la Bible, il travaille assidûment, il ne va plus à la taverne, il donne son salaire à notre vieille mère, et la vie dans notre maison est devenue douce et agréable. Comment ce fait-il qu’un livre qui selon vous ne doit pas être lu, apporte tant de bénédictions ? » Par la suite, il n’osa plus lui faire la moindre remarque.

Un engagement pour ce jour :

Sachant que ta Parole est vivante et efficace pour transformer ma vie, je m’engage à la lire et à la repasser chaque jour dans mon cœur.

Paul Calzada

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *